Un Blitz à couper le souffle

Par Daphné Laurier Montpetit
Coordonatrice du projet Mission monarque


Du 29 juillet au 6 août dernier se tenait le deuxième Blitz Mission monarque. Cette année encore, la participation (des citoyens comme des monarques!) a dépassé les attentes. Voici un résumé de la semaine du Blitz, en quelques chiffres.

249

Au cours des neuf journées du Blitz, 115 participants ont soumis plus de 249 missions, dépassant ainsi, en une semaine, le nombre total de missions de la saison 2016!

On qualifie de mission toute sortie durant laquelle on examine un plant d’asclépiade ou plus, à la recherche de chenilles de monarque, et pour laquelle on partage ses observations sur le site internet. Des gens de plusieurs provinces canadiennes (et même de quelques états américains) ont mis la main à la pâte pour réaliser ces 249 missions.

10 348

C’est le nombre d’asclépiades qui ont été inspectées durant la semaine. Excellente nouvelle, puisque la plante hôte du monarque est au cœur de la mission. La recherche derrière Mission monarque s’intéresse aux habitats de reproduction potentiels du monarque, c’est à dire là où on retrouve de l’asclépiade. Bref, il est aussi important de documenter la plante que le papillon. Les données sur les asclépiades sont donc précieuses, même si aucun monarque n’a été trouvé..

606

Les experts s’entendent: nous assistons jusqu’à présent à une meilleure année pour les monarques. Les mentions sont à la hausse sur l’aire de reproduction du papillon, et les 606 monarques adultes rapportés au cours du Blitz ne font que confirmer la tendance.

On calcule la taille des populations de monarques migrateurs en comptant le nombre d’hectares qu’ils occupent pendant leur hivernage. Face aux estimations encourageantes de l’été, on s’attend à atteindre, cet hiver, les chiffres de 2010 et 2015. La population de l’est recouvrait alors un peu plus de 4 hectares. En comparaison avec les 0,67 hectares occupés en 2013, c’est un pas dans la bonne direction!

223

Elles sont les vedettes que nous espérions voir, et elles étaient au rendez-vous! Au cours du Blitz, 223 chenilles ont été repérées sur les plants d’asclépiade inventoriés.

Les chenilles nous offrent des indices sur la qualité des sites de reproduction estivale. Là où elles se trouvent (et survivent), on sait que les conditions sont adéquates. En cumulant les mentions de chenilles de monarque, on parviendra à tracer une carte des habitats les plus productifs et à les prioriser afin d’optimiser les efforts de conservation du monarque.

Pas de pause pour les monarques!

Le Blitz est terminé, mais pour les monarques, le plus gros travail est à venir! Les chenilles qui seront observées au cours des prochaines semaines seront celles qui, une fois adultes, entreprendront le long voyage vers leurs aires d’hivernage au Mexique, Profitons de leurs dernières semaines parmi nous! Les missions réalisées en fin d’été sont tout aussi utiles que celles du Blitz.

Alors, chers participants, nous comptons sur vous!